logo_acvb

Les side-cars BERNARDET

LES SIDE-CARS MILITAIRES 

De 1933 à 1946 :
Fabrications de side-cars pour l'Armée Française, après de déboires judiciaires contre Gnome & Rhône pour obtenir l'exclusivité de la production et de la distribution à l'Armée Française.

Il est difficile de recenser tous les modèles de side-cars militaires, nous ne possédons pas une représentation photo de chaque ! Nous découvrons encore des modèles non répertoriés !

Nous faisons appel à la gentillesse des collectionneurs pour obtenir
le plus de représentations possible. Merci d'avance.
Envoyez-nous vos images, svp.

Principalement, les modèles les plus répandus sont :
La petite caisse Estafette dite "de découverte", la caisse Estafette, la caisse Dragon-Porté avec plusieurs volumes de coffres, la Porte-Mitrailleuse et la Porte-Canon de 75 mm, la "Popote" en plusieurs déclinaisons sur châssis Gillet et sa version Citerne, l'Ambulance, la Poste de Secours Mobile, les caisses Police Parisienne et Belge, la caisse Gendarmerie, la Secours Léger Pompiers.
 

Le side-car Estafette "de découverte" :
modèle directement dérivé du side-car Tourisme civil à nez "bateau", il est fixé sur un châssis triangulaire à double ressorts de suspensions adapté aux motos militaires.
Estafette Découverte

Le Dragon-Porté :
Première version à nez en étrave de bateau,
le coffre ouvert montre l'imposant paquetage transportable. Période 1936-1938.

L'avant vient du Tourisme, l'arrière du Grand Sport avec son grand coffre rallongé et renforcé pour suporter la roue de secours et une échancrure a été découpée dans le flanc pour l'accès. On peut encore noter la présence de la poignée ornée de sa petite veilleuse.

Version Bernardet sur Gnome & Rhône

 

 

 

 

 

et version châssis René Gillet à ressort arrière.

Dragons-Porté Bernardet coffre ouvert

Dragons-Porté châssis Gillet coffre ouvert



Dragon-Porté
porte-mitrailleuse Hotchkiss,
sur châssis René Gillet.

La caisse est rallongée au niveau du coude du passager et le coffre est plus volumineux.
Estafette porte-mitrailleuse

Dragon-Porté porte-mitrailleuse,
caisse à nez bateau, gros coffre compartimenté, ouverture sur le dessus et par le dessous arrière,
avec vue de l'intérieur, logement du fusil intégré
sous le coude gauche du passager,
caisses de munitions...

Période 1940.

 

Version Bernardet
 

Dragons-Porté interieur

 

 

 

 

et version châssis René Gillet

Dragons-Porté gros coffre

Dragons-Porté gros coffre châssis gillet


Dragon-Porté roue motrice :
caisse courte et fermée à nez arrondi.
Période 1941-42
Dragons-Porté à roue motrice

 


Dragon-Porté roue motrice :
attelée à une Gnome & Rhône AX2.
Période 1941-42...

 

 

 

 

 

Vue arrière où l'on distingue l'arbre de la roue motrice sous le side-car.

 

 

Dragons-Porté à roue motrice et G&R AX2

Dragons-Porté à roue motrice et G&R AX2



La caisse Ambulance :
le blessé était transporté couché sur le brancard
les pieds devant et était glissé par une porte arrière. Période 1940.

Caisse Ambulance



Le side-car Estafette Police,
aussi utilisé par la Gendarmerie :
spécifique avec grand coffre plat
et ouverture large pour sortie aisée du passager.

Construit sous domination allemande.
Période 1942-43... 1946.


Dragons-Porté Police et Gendarmerie

La caisse biplace Police et Pompiers
belge ou luxembourgeoise :

le passager arrière pouvait accéder et sortir
de sa place par l'arrière gauche en mettant un pied gauche sur l'arrière du châssis entre le side-car
et la René Gillet L1 1000.

Police ou Pompiers

 

Biplace Police et Pompiers

 

Cet attelage couleur rouge Pompiers
devait être du plus bel effet !

 

 

 

 

 

 

 

 

Imposant défilé de près de plus
de 150 side-cars
sur les Champs-Élysées,
le 14 juillet 1938.

 

 

Défilé 14 juillet 1938
Tour de France Militaire
Départ des Dragon-Portés au Tour de France militaire 1939.

Photo A. Well