logo_acvb

L'ASSOCIATION BERNARDET

ÉVALUATION et datation DE VÉHICULES

Ces questions nous sont posées très souvent :
Pouvez-vous estimer la valeur de mon véhicule, quelle est sa cote à la vente ?
En quelle année a-t-il été produit ?

Fixer une cote d'achat ou de vente est délicat

En tant que Club de marque officiel, il nous est très délicat de fixer une cote précise de vente ou d'achat, ne serait-ce qu'une fourchette d'évaluation, les états des engins étant tellement variés.
Nous ne pouvons pas être les auteurs d'une “cote”, aussi précise ou mal taillée soit-elle, de façon à ne pas verrouiller les transactions en permettant aux acheteurs et vendeurs de se référer aux dires de l'Association Bernardet qui "aurait fixé tel prix pour tel modèle".

Tout dépend de son état général, des conditions de la restauration réalisée, du temps consacré, du prix des pièces rachetées, du modèle et de l'ancienneté de l'engin...
tenant aussi compte de l'état affectif que vous portez à l'engin, son passé et de “l'Âge du Capitaine” à ajouter... ou à soustraire.

La datation des scooters

Nous n'avons pas de document officiel d'Usine établissant les quantités de production des divers modèles.
Nous ne pouvons pas dater précisemment un scooter par son numéro de série moteur ou châssis.
Une période peut être estimée, à partir du moment où un scooter a été présenté au Salon de Paris en Octobre de l'année concernée. La production a continué sur les 2, 3 ou 4 années suivantes.

 


Voici un principe de questionnaire
qui va vous permettre d'évaluer vous-même l'engin
Il faut vous poser une série de questions premières que nous avons essayé de répertorier ci-dessous, sans tenir compte de “l'Âge du Capitaine”, donnée essentielle que vous seul pourrez juger, vous le verrez à la fin de cette liste.
COMMENT ESTIMER UN SCOOTER ?

Ce qu'il faut évaluer, sans toucher à la mécanique :

Nous le constatons régulièrement sur internet, certains scooters se vendent entre 500 EUR et au-delà de 3.500 EUR.

Le Guide du Collectionneur Moto, publié par LVA - La Vie de la Moto, organe de presse de référence dans le monde des collectionneurs, essaye de fixer une cote supérieure ou inférieure pour certains engins.
Elle ne prend en compte que les scooters les plus courants, avec une fourchette très large selon les modèles et les années.

Evaluation Scooters Bernardet Guide du Collectionneur 2016


Les scooters Bernardet d'avant 1950 sont assez rares, plutôt entre 1951 et 1955, l'Usine ayant arrêté sa production mi-1956.


 

LE MODÈLE
Déterminez le type d'engin en consultant nos pages SCOOTERS.
Vous en déduirez la tranche d'année de construction et l'état d'origine.

LES PAPIERS
Connaissez-vous le propriétaire ? Avez-vous la Carte grise ?
Est-il déjà enregistré en “Véhicule de Collection” ?
Consultez les pages Cartes grises FFVE pour établir les papiers en règle.

L'ÉTAT GÉNÉRAL
Son aspect visuel au premier coup d'oeil.
Magnifique ? Beau ? À revoir ? Passablement rouillé ? C'est une épave incomplète ?

évaluation de scooters

CARROSSERIE, TôLERIE
Détaillez les éléments de tôlerie avant, côtés, arrière.
Les bosses, coups, éraflures, trous de rouille
La peinture est d'origine ou refaite ? A refaire ? Quelle est sa couleur (voir la page des couleurs Usine) ?
Manque-t-il une roue ? Tient-il debout sur sa béquille centrale ?

MOTEUR
Soulevez le capot arrière.
Démarre-t-il ? Roule-t-il ? Le moteur est-il bloqué ? Y a-t-il une étincelle à la bougie ?
Un coup de kick montre-t-il une résistance à la compression ? Tournez à la main le volant magnétique.
Est-il complet ? Manque-t-il des pièces comme le pot d'échappement, le haut du cylindre, la chaîne arrière, des fils coupés ou dénudés ?

EMBRAYAGE
L'embrayage est-il bloqué ou les vitesses semblent-t-elles pouvoir passer ?

Y52 démonté

Modèle Y52, 125 cm3, démonté,
jupe arrière, porte-bagages, capot,
réservoir, cache-roue de secours,
garde-boue et tablier avant.

Y52 moteur

Roue arrière, moteur et châssis mis à nu
révèlent des traces de réparation en soudure
sur la fixation de la béquille au châssis.
 

ÉCLAIRAGE
Les phares sont-ils complets, cassés ou manquants ? Le comodo au guidon est-il en bon état ?
Contour de phare Avant chromé en bon état ? Feu Arrière, clignotants optionnels, feu de stop obligatoire ?

CAOUTCHOUCS
Les 3 pneus sont d'origine ? à changer ? Neufs ?
2 poignées de guidon, les pédales, anneaux de suspensions, passe-câbles, gaines de câbles sont-ils propres ou à changer ?

SELLERIE
Une selle conducteur, une selle passager (optionnelle), dans quel état sont les cuirs ? Avachis, usés, propres, neufs ? Poignée(s) de maintien passager, repose-pieds passager, joncs de bord de selles, franges, sacoches...

CHÂSSIS
Sans démontage, penchez le scooter doucement et appuyez-le contre un mur sur un chiffon roulé en boule. Attention aux repose-pieds passager.
Inspectez le châssis, son état, traces de soudure éventuelles (zones chauffées), couleur de la peinture des tubes, zones re-frappées au marteau, réparations, passages des câbles, béquille centrale...

CHROMES, VISSERIE ET ACCESSOIRES
Les chromes, leur état ? Les pièces en aluminium... Les baguettes de bords ? Les ouïes ?
Le guidon, accelérateur, poignées de freins, d'embrayage, les commandes éclairage-klaxon-clignotants, bouton de coupe-circuit.
Visserie, écrous et boulons sont-ils manquants, rouillés, grippés, cassants... Une petite giclée d'huile fine en bombe ne leur fera pas de mal.
Les Accessoires, tels que porte-bagages, roue de secours et son cache, pare-brise, emblèmes peints ou émaillés, sacoches, montre de tableau de bord (option rare), tous ces petits riens sont des “plus” qui augmentent d'autant le prix de la machine.

ENTRETIEN
L'engin est-il entretenu ou à l'abandon ? Restauré avec le plus grand soin ou modifié, bricolé, rafistolé avec des pièces trop récentes et voyantes ?

NUMÉROS DE SÉRIE
La plaque constructeur est rivetée à l'intérieur du capot moteur, ou sur le bas du tablier pour les Cabri et Guepar.
Le modèle et numéro de série de châssis du scooter est frappé sous le cadre, à l'avant sous le plancher, après la jonction poutre de direction - poutre horizontale, il faut parfois gratter un peu la peinture pour le découvrir. Le numéro du moteur est frappé sur celui-ci.

Numéros de série Scooters

 

AJOUTER OU SOUSTRAIRE "L'ÂGE DU CAPITAINE" ?
C'est cette fameuse dernière valeur qui va peser dans la balance de la transaction.
Pas de précipitation. Apprécier l'engin à sa juste valeur, documentez vous sur la machine, ses modèles, ses évolutions aux cours des années.
Avoir le bon coup d'oeil pour détecter les éventuels défauts est un exercice délicat.
Parfois rareté signifie difficulté à restaurer, impossibilité de retrouver les pièces manquantes, donc du temps à passer et de l'argent, le prix de la remise en état peut souvent dépasser celui de l'achat, rendant toute revente ultérieure déficitaire.

FAITES DES PHOTOS
Avant, arrière, 2 côtés, détails, moteur, tableau de bord, n'hésitez pas à nous les soumettre.
Tirages papiers scannés, ou images numériques sont bien suffisantes pour un envoi par email.

 

COMMENT ESTIMER UN SIDE-CAR ?

Vous ne trouverez plus grand chose de correct à bas prix sur le marché actuel du side-car de collection, châssis inclus ou non, tout est déjà parti.
La fourchette haute est impossible à déterminer.

Ce qu'il faut évaluer, sans connaître la mécanique :

Même critères que pour les scooters, la partie mécanique moteur en moins, mais la technique d'attelage en plus.

État général au premier coup d'oeil, état de la carrosserie, plancher, tôlerie, peinture, garde-boue, détails.
Type du châssis, fixations au châssis si livré avec, montage à gauche ou à droite de la moto, poids de l'ensemble, cylindrée de la moto à atteler, autant de données essentielles
Sellerie, protections intérieures pour le passager, pare-brise, barres de maintien, emblèmes, baguettes, accessoires, capote, fermetures, soudures, visserie manquante...

Les années side-cars Bernardet s'étalent sur 22 ans : de 1926-1930 à 1948.
Le critère de détermination de l'âge :

Insigne side-car Bourg-la-Reine

les emblèmes Bernardet indiquant BOURG-LA-REINE pour les side-cars d'avant 1936,

Insigne side-car Chatillon-sous-Bagneux

les emblèmes CHATILLON-SOUS-BAGNEUX pour après 1936, l'Usine avait déménagé.

Il n'existe pas de numéro de série, ni sur les caisses, ni sur les châssis, ni sur les side-cars civils,
ni sur les militaires.
Si vous en trouvez un, il a été refrappé après sortie d'Usine (modèle militaire ?).
Nous ne possédons, hélas, que de peu d'informations sur les fixations et types précis par rapport aux années et aux quantités produites. Les archives avaient été jetées.
Consultez nos pages Documentation pour connaître les refabrications de pièces en cours.

 

Votre side-car est-il vraiment un Bernardet ? Les emblèmes ont disparu ?
Consultez nos pages Side-cars : identifiez-le face à la concurrence de l'époque.